• Menu
  • Menu
Immobilier au Portugal

Étape 12: L’immobilier au Portugal/ Démarches

L’immobilier au Portugal/ Démarches

 

L’immobilier au Portugal reste très attractif pour des expatriés Français. En effet, pour le prix d’une maison moyenne en France soit 250 000€ on peut encore s’offrir au Portugal une maison ou un appartement de 80 à 120m2 près de la Mer ou en centre ville en fonction des villes.

De plus du fait de la forte demande ces dernières années, les prix s’envolent et l’investissement prend vite de la valeur. Mais ne tardez pas, il faut se décider pendant que les prix sont encore bas!

 

1. Le choix de votre lieu de vie

 

Avant de vous installer dans une région il est fortement conseillé d’y passer quelques jours et de s’acclimater de la ville que vous aurez choisie, du climat, des commerces et commodités. En effet certaines régions peuvent être plus venteuses, fraîche ou ne pas vous convenir tout simplement.

Nous n’allons pas nous étaler sur les régions et les critères de sélection de celle-ci. Vous trouverez toutes les descriptions, régions, climats etc sur des sites d’office du tourisme très bien conçus ou même l’agence de tourisme du Portugal, disponible en Français:

https://www.visitportugal.com/fr

 

Acheter ou Louer?

 

Plusieurs paramètres rentrent en compte dans le choix entre l’acquisition ou la location de votre logement au Portugal. Il vous faudra vous poser les bonnes questions avant de prendre votre décision. Pour vous aider dans la réflexion, voici les quelques principales questions à vous poser:

Êtes vous sûr de la région que vous avez choisie? (si non il vaut mieux louer un logement le temps d’en être sûr)

Achetez vous dans une région où le prix de l’immobilier est en croissance? La ville en restructuration? (il est préférable de placer intelligemment votre argent si vous achetez)

Vous êtes vous posé les bonnes questions quant à la succession? (si vous achetez, il est important de se faire conseiller par un avocat au Portugal en ce qui concerne les droits de successions, il n’est pas difficile d’en trouver qui parlent Français, vous pouvez également consulter la rubrique « droits de succession du E-book »)

Vous êtes vous posé les bonnes questions quant aux impôts sur la plus value immobilière au Portugal? (Faites vous conseiller par un avocat)

Comptez vous revenir en France à l’issue des 10 ans? (L’imposition sur la plus value dépend de plusieurs paramètres dont l’acquisition d’une nouvelle résidence principale dans l’union Européenne, encore une fois faites vous conseiller par un avocat). Pour consulter la liste des avocats Francophones au Portugal, cliquez sur ce lien.

 

 

2. Le financement de votre bien

 

Pour financer votre bien au Portugal plusieurs choix s’offrent à vous.

 

A) Le faire financer par une banque implantée en France et au Portugal:

 

La plupart des banques Françaises ne financent pas les biens à l’étranger, sauf certaines banques spécialisées, implantées dans les deux Pays.

 

comme le CIC IBERBANCO

voir: https://www.cic.fr/fr/banques/particuliers/pret-iberique.html

 

ou la BCP 

voir: https://www.banquebcp.fr/particuliers/emprunter/investir-au-portugal

 

ou la CAIXA

voir: https://www.cgd.fr/particuliers/emprunter/paginas/pret-immobilier.aspx

 

B) Le faire financer par une banque classique en France grâce au prêt relai

 

Il vous sera quasi impossible de faire financer votre bien au Portugal grâce à un prêt classique en France. Néanmoins il vous reste la possibilité de demander à une quelconque banque Française de vous financer votre acquisition au Portugal grâce au prêt relai.

Vous avez trouvé votre nouveau logement au Portugal? Vous n’avez pas encore revendu celui dont vous êtes actuellement propriétaire en France?

Un prêt relais semble être la solution la plus appropriée.

La banque vous avance les fonds pour financer le nouvel achat en attendant que vous ayez revendu l’ancien. La garantie du prêt est prise sur le bien à vendre en France, donc aucun soucis de garantie pour la banque Française qui vous octroie le prêt relai puisque le bien objet de la garantie est en France.

Le prêt est généralement consenti sur 12 à 24 mois, ce qui vous laisse le temps de trouver un acquéreur. Une fois la vente effectuée, vous pourrez rembourser votre prêt relais. Et ce, sans avoir à payer de pénalités de remboursement anticipé comme c’est généralement le cas pour un prêt classique.

Attention : le montant du prêt relais ne représente jamais l’intégralité du prix du bien mis en vente. La banque prévoit, en effet, une marge de sécurité au cas où l’ancien bien se vendrait à un prix inférieur à celui attendu. En règle générale, le montant du prêt varie entre 60 et 80 % de la valeur du bien mis en vente.

Renseignez vous auprès de votre banque.

 

⚠ Rappel: Attention, si vous vous déclarez résident Portugais avant d’avoir vendu votre résidence principale en France (le cas échéant), vous ne pourrez plus bénéficier de l’exonération liée à la vente de la résidence principale.

 

C) Faire financer votre bien par une banque Portugaise:

 

Vous pouvez également faire financer votre bien par une banque Portugaise, mais attention les banques portugaises sont frileuses et peuvent parfois vous demander un apport de 30% du montant du crédit.

 

D) Financer en fonds propres:

Évidemment, si vous disposez des fonds nécessaires pour payer Cash votre acquisition, il existe également cette option.

 

3. La régularisation de la vente

À la différence de la France, le notaire au Portugal est un employé de l’état et ne rédige pas les documents liés à la vente, il ne s’occupe que de la régulariser (les frais de notaire sont d’ailleurs beaucoup moins onéreux au Portugal).

Il faudra vous rapprocher d’un avocat pour rédiger les documents de la vente (promesse de vente etc..) et vérifier que le bien soit légal et qu’il n’ait pas de dettes. (Au Portugal quand vous achetez un bien, vous l’acheter avec ses dettes. Alors il vaut mieux s’assurer avant qu’il n’en a pas…)

Pour accéder à la liste des avocats Francophones au Portugal, cliquez ici

 

 

4. Les différentes taxes sur l’immobilier au Portugal

 

Il existe 3 principales taxes sur l’immobilier au Portugal:

Les droits de succession au Portugal:

 qu’ils appellent le droit de timbre. Qui est de l’ordre de 10% et qui s’applique lorsque l’héritier n’est ni un époux ni un ascendant ni un descendant du défunt (pour lesquels il existe une exonération totale des droits de timbre).

L’impôt municipal de transfert de propriété (IMT):

Correspondant en France aux frais de notaire. Le pourcentage diffère selon les cas, en général entre 0 et 8%.

 

L’impôt municipal de l’immobilier (IMI):

Il s’agit de l’impôt municipal annuel de 0,3% à 0,8%pouvant aller jusqu’à 7,5% dans le cas de la détention du bâtiment par une entité provenant d’un paradis fiscal.

 

5. Le paiement de vos taxes annuelles IMI:

 

Tous les ans vous devrez payer votre IMI (Impôt municipal sur l’immobilier). Pour cela, rendez vous soit sur le portail des finances, vous aurez la possibilité de le payer dans votre espace personnel, soit dans un bureau de finanças.

 

Vous pouvez également vous faire assister par un professionnel pour le payement de votre IMI. Pour accéder à la liste des professionnels qui proposent ce service, cliquez sur ce lien

 

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *